Le Tour du Grand Morétan ... ou presque

Le 12.03.2020, par KarineM, 1 commentaire - Sortie liée : « Tour du Grand Morétan »


Une sortie de plus de 2 000 m de dénivelé au compteur. Du coup ça ne se bouscule pas au portillon. Ceci explique peut être que nous ne serons  que trois vaillants cafistes  (Michel R, Alexandre O et moi-même Karine M) à braver ce massif sauvage qu’est Belledonne.

Grand beau à l’affiche de ce mercredi 11 mars. Par contre le BERA de niveau 3, va quelque peu contrarier notre projet initial.
Nous portons les skis sur quelques centaines de mètres au départ de La Bourgeat Noire (1092m), avant de fouler cette grande prairie qui annonce le début des réjouissances.

 Au vu des pentes qui nous dominent, il est décidé que nous ne ferons pas le tour prévu du Grand Morétan : le danger est réel d’autant plus que l’itinéraire prévu passe par des couloirs à avalanches et ceci à une heure avancée de la journée.

 

En conséquence nous optons pour le plan B qui consiste à faire plusieurs montées/ descentes en optant  pour un compromis entre meilleure neige possible et timing qui va avec : Trop tôt  c’est crouté, trop tard c’est de la soupe ! Et cela en fonction des diverses expositions des pentes…  un vrai casse-tête.

 Nous voici donc en route pour le refuge de l’Oule avec un passage à gué qui nous permet de franchir un ruisseau (nous prendrons le bon passage avec le pont au retour).

 Au refuge de l’Oule et au bout de 1h30 de montée (1 836m), nous nous accordons une pause café bien méritée.  On n’a pas chômé ! Puis, on passe les barres rocheuses au dessus du refuge pour ensuite bifurquer vers la droite en direction du glacier du Gleyzin dans l’objectif d’atteindre notre premier col, le col de Comberousse….

 Sauf qu’on a pris un poil trop à droite, mais on ne s’en rendra  compte qu’un peu tard. Du coup on décide de poursuivre et d’aller jusqu’au col de la Porte d’Eglise (2 526m).

Arrivé au col, la neige semble sympa sur le versant opposé, on s’engage dans la descente sur 200 m pour finalement galérer dans une neige lourde épaisse ou croutée selon les bords du couloirs. Raté ! Du coup, c’est parti pour une remontée dans une neige fuyante.

On rencontre Pierre Yves et son amie , de la « Grande Semoule ».

De retour au col de la Porte d’Eglise, on bascule cette fois de là où on vient initialement, et la neige répond enfin à nos espérances. Super, de la neige de printemps mais légère et agréable à skier.
Cela durera peu de temps car nous allons faire une longue  et pénible traversée, du genre de celles qui chauffent les cuisses, sous les barres rocheuses pour rejoindre le début de la montée vers notre objectif initial, le col de Comberousse.

 Après coup, on s’est dit que l’on aurait dû profiter de la descente plutôt que de faire cette traversée pénible au possible. On aurait eu que 100 ou 200m de déniv’ de plus à remonter… et quand on aime, on ne compte pas, non ?

Arrivés au Col de Comberousse (2 669m), on ne traîne pas. Un fort vent s’est levé, nous dépeautons et amorçons la descente, d’abord sur de la glace, puis sur une moquette plus agréable mais assez lourde et épaisse.

Quelques rochers confortables nous accueillent pour la pause pique-nique. Si nous avions pu emmener parasol transats nous aurions pu faire la sieste au soleil…. C’est parce que Michel nous avait demandé de nous alléger que nous avions laissé tout cela dans la voiture. Quel dommage !

 

La sieste s’achève sur nos petits cailloux et nous allons faire une belle et longue descente de rêve : consistance et température de la neige idéale, terrain quasi vierge, nous prenons tous les trois un très grand plaisir à dévaler ces grandes pentes.

 

La fin de la descente dans la forêt s’avère plus délicate, voire acrobatique.  Afin d’éviter les branchages et franchir les ruisseaux on a le choix entre déchaussage ou grand écart, en fonction de la souplesse de chacun. Certains tentent même le salto avant comme  Alex et heureusement sans gravité.

Merci Michel pour cette belle balade, et rassures toi, on ne t’en veux pas pour l’erreur d’aiguillage puisque cela nous a permis de profiter d’une superbe neige pour le descente finale.

 


 

SKI ALPINISME/SKI DE RANDONNÉE

Une des activités d’hiver du Club Alpin de Chambéry les plus actives.

> cycle initiation organisé en début de saison

> sorties collectives tous les week-ends et aussi en semaine

> stages de formation. 

L’équipe d’encadrants vous propose de participer à toutes ces activités dans une ambiance chaleureuse et le respect des règles de sécurités. 

en savoir plus...

nos partenaires

VILLE DE CHAMBERYEKOSPORTMONTAZWORDENSPORT2000ESPACE MONTAGNEGROLLE ALPINEINUKSHUK CAFÉCYCLABLEMOUNTAIN RIDERSCLIMB UPBIOCOOPCHAMBERY SKI SERVICEWATTABLOCALLIBERT TREKKINGGRAND CHAMBÉRYDÉPARTEMENT DE LA SAVOIERÉGION AUVERGNE RHÔNE-ALPESMALRAUXCNDS

RECHERCHE

Agenda

> Voir toutes les sorties Ski de rando/alpinisme

23 sorties dans d'autres commissions :

> Voir toutes les sorties